Loi de Programmation Militaire - Mon discours du 22 juin 2021

Publié le 25/06/2021 dans

À l'Assemblée

À l'occasion du discours prononcé par le Premier ministre Jean Castex concernant les budgets de nos armées, et plus particulièrement la Loi de Programmation Militaire (LPM), je me suis exprimée à la tribune de l'Assemblée nationale pour valoriser notre action historique en faveur des armées.

Depuis plus de 3 ans, et depuis le vote en 2018 de la LPM pour la période 2019 - 2025, le budget annuel de nos armées est en hausse constante. Plus de 1,7 milliards d'€ en plus, chaque année. Notre majorité à l'Assemblée nationale a pour ambition de redonner les moyens à nos militaire d'exercer le métier des armes dignement, avec les meilleurs matériels, dans les meilleures conditions.

"Cette Loi de Programmation Militaire est un projet de cœur, non seulement de combats [...] Nos soldats aiment la France et s'engagent pour elle. Qu'ils sachent que la France aime ses soldats et s'engage pour eux."

Au-delà de la question des matériels, des équipements et des véhicules, ce budget se consacre aussi à protéger nos militaires, leurs familles et leurs conditions de vie. En effet, grâce à la hausse des budgets que nous avons voté, nous avons pu, entre autres, remplacer un système de paiement des soldes défectueux, mettre en place un véritable plan famille, ou rénover et créer de nombreux logements pour les familles de militaires.

Ainsi, vous trouverez via ce lien la retransmission de mon discours prononcé en date du 22 juin à l'Assemblée nationale.

Également, ci-dessous le texte de ce même discours :

 

"Monsieur le Président,

Monsieur le Premier ministre,

Mesdames les ministres,

Chers collègues,

Partout dans le Monde où la France exerce sa présence, nos armées sont là pour porter secours aux populations, défendre nos intérêts vitaux, et porter haut les principes cardinaux qui font notre République.

De l’Océan Indien aux plateaux du Larzac, des froideurs de l’Atlantique aux chaleurs étouffantes de l’Amazonie, des terres australes à Paris, partout dans le Monde nos soldats font flotter fièrement nos trois couleurs. Ils font vivre à travers leur engagement les valeurs et les espoirs de tous les français.

Nos armées sont aujourd’hui confrontées à un contexte de durcissement des concurrences internationales, et la perspective de conflits de haute intensité se fait plus vigoureuse chaque jour. Gardons-nous cependant de n’envisager nos armées que d’un point de vue comptable, administratif et matériel. Le regard politique que nous portons sur ces enjeux stratégiques appelle aussi à considérer tout l’humain qui s’y joue. L’acier seul n’est rien sans l’homme qui l’actionne, et une armée est avant tout un corps social à part entière.

Cette Loi de Programmation Militaire remet nos armées sur la voie de l’ambition, car elle donne à nos soldats les moyens d’exercer efficacement le métier des armes. Mais elle nous rend aussi et surtout l’ambition de voir ces femmes et ces hommes s’épanouir dans l’accomplissement de leur devoir.

N’oublions jamais les sacrifices et l’exigence de la condition militaire, métier qui ne s’accomplit qu’à 200%. Cette LPM permet de remettre l’engagement de l’Etat à la hauteur de leur engagement.

Jamais seuls au combat, nos soldats sont aussi accompagnés dans leur vie personnelle. Le Plan famille contribue ainsi à rapprocher nos militaires de leurs proches, à faciliter l’accès de leurs conjoints à l’emploi, et à simplifier la garde des enfants de nos soldats. Depuis le lancement de ce plan, près de 6 500 conjoints de militaires ont trouvé un emploi grâce à l’accompagnement des services des armées, tandis que 4 000 places en crèche sont désormais disponibles.

Toutes ces familles de militaires sont aussi bénéficiaires des efforts de cette LPM en matière de logement. Dès 2022, le contrat CEGELOG permettra la rénovation de l’ensemble du parc de logement domanial, et de mettre 7 000 logements supplémentaires à disposition de nos militaires et de leurs familles.

Par ailleurs, aussi noble soit-il, l’engagement militaire n’est pas bénévole. Le désengagement constant des majorités précédentes avait conduit jusqu’au délitement même des rémunérations de nos soldats.

Est-il normal qu’un militaire risquant sa vie pour son pays doive emprunter à sa banque pour faire vivre sa famille lorsque sa solde met 6 mois à arriver ?

Cette LPM a déjà mis fin aux errements du système Louvois, désormais remplacé par le système Source Solde, dont la fiabilité est reconnue et saluée.

Enfin, témoin de la richesse de la vie sociale de nos armées et de l’esprit de solidarité indéfectible qui y règne, évoquons l’accompagnement des blessés physiques et psychiques. Pendant que certains, ici-même, ont cru bon d’en faire un sujet politique, voire électoral, le Ministère des Armées accompagne et soutient toutes les initiatives qui fleurissent dans nos casernes pour tendre la main à ceux qui gardent en eux les traces douloureuses des combats passés. Nous célébrions notamment ce week-end la journée nationale des blessés de l’Armée de Terre, qui a vu cette année encore une mobilisation massive de nos soldats pour leurs camarades, à laquelle s’est largement associé le monde civil.

Je pense aussi à ces spécialistes cynotechniques, qui développent des programmes de médiation canine, pour répondre à la souffrance par l’affection animale. Yohann et Christophe en sont témoins.

Cette LPM est aussi un projet de cœur, et non seulement de combats.

L’abandon de nos armées sous les majorités précédentes avait dégradé les conditions d’exercice de ce métier unique. Ce réengagement de l’Etat que nous avons décidé en 2018 à hauteur de 198 milliards d’euros jusqu’en 2023 contribue ainsi à fidéliser à nouveau nos soldats en leur offrant des conditions de vie et de combat enfin dignes.

Nos armées s’appuient aujourd’hui sur un très haut degré de technicité des soldats. Cette fidélisation est la garantie de la pérennité de leurs compétences au sein de l’institution.

Mais garantir les meilleures conditions de vie à nos militaires, c’est avant tout une question de reconnaissance.

Lorsqu’on aime quelqu’un, on s’engage pour lui.

Nos soldats aiment la France et s’engagent pour elle.

Qu’ils sachent que la France aime ses soldats et s’engage pour eux.

C’est pourquoi, fière de contribuer à concrétiser les engagements du Président de la République en la matière, je continuerai à soutenir cette LPM."

Articles associés
À l'Assemblée

Vote à l'unanimité de la reconnaissance du "Covid-Long"

10/05 /2021
À l'Assemblée

Réformes législatives & textes adoptés : mobilisation pour plus d’…

10/10 /2020
À l'Assemblée

Echanges avec Cédric O sur le tracking : Concilier santé collective et…

08/05 /2020