Visite du Centre de Formation Initiale Militaire de Dieuze - 18e Régiment de Transmissions

Publié le 08/10/2021 dans

Nos armées

Je me suis rendue le 4 et 5 octobre au 18e régiment de Transmissions à Dieuze en Moselle, Centre Initiale de Formation des Militaires du rang (CFIM), à l'invitation du chef de corps. Ces deux jours en immersion au sein du centre m'ont permis de découvrir le formidable travail accompli par nos militaires pour intégrer de jeunes citoyens dans l'armée de Terre.

J'ai toujours à coeur de me rendre sur le terrain, dès que je le peux. En plein exercice d'évaluation du budget de nos armées à l'Assemblée nationale, j'ai été visiter ce centre de formation initiale à l'invitation du Lieutenant-Colonel qui le commande.

Patricia Mirallès - Dieuze LCL

Le CFIM de Dieuze, dont la devise est "Rien sans effort", est la première expérience de vie militaire que rencontrent les jeunes engagés militaires du rang. La mission principale des militaires qui encadrent ces jeunes est la suivante : accueillir au premier jour de jeunes citoyens, et renvoyer aux différents régiments quelques mois plus tard des militaires. Ce CFIM, qui dispose de toutes les infrastructures nécessaires pour dispenser les enseignements inhérents à la vie militaire, est un véritable centre d'excellence qui place l'engagement de la jeunesse de France au coeur de sa mission.

"Nos militaires sont au service de la société, de la jeunesse et des territoires. Ils ont toute ma confiance et mon admiration"

J'ai pu y découvrir des encadrants militaires engagés au service de cette jeunesse volontaire, et des jeunes engagés fiers dans leurs regards. En immersion pendant deux jours et une nuit au régiment, j'ai pu constater par moi-même la réalité de ce que vivent nos militaires. J'ai pu longuement échanger avec eux et recueillir leurs remarques. Cette visite permet à l'élue de terrain que je suis de me rendre compte de l'application concrète de nos travaux législatifs et politiques, de la dépense des crédits alloués à nos armées chaque année, et du travail quotidien qu'effectue nos militaires avec humilité, loyauté et engagement.

"En politique comme dans l'armée, c'est le terrain qui commande"

Je n'oublierai jamais ce moment fort du mardi matin du levé des couleurs, les regards humides de certains soldats lors de la marseillaise, le discours du chef de corps sur la terre de Lorraine, ou encore la remise de galons de soldat 1ère classe à cette jeune femme.

Patricia Mirallès - Dieuze - ArméePatricia Mirallès - Dieuze - ArméePatricia Mirallès - Dieuze - ArméePatricia Mirallès - Dieuze - Armée

 

Articles associés
Nos armées

S’engager sans réserve

09/10 /2020
Nos armées

Tribune Légion Etrangère

08/08 /2020
Nos armées

Questions à Florence Parly sur les Mises en conditions finales (MCF) :…

13/05 /2020